Gamikaze
Flux RSS Facebook Page Twitter Page Youtube Page Gamikaze


Test : Paper Mario : Color Splash

Jaquette

3 ans et plus


Sortie : 7 Octobre 2016

Saga : Mario
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo

Type : Puzzle/Aventure

Support : iDensity

Nintendo joue l'une des dernières cartes à jouer pour la Nintendo Wii U avant la sortie de la NX qui est prévu pour mars prochain. Quoi de mieux donc que de relancer une licence qui n'a pas été exploité depuis 2007 (Super Paper Mario) sur console de salon pour faire plaisir aux fans de la célèbre firme du plombier ?

Image
Graphiquement, le titre est superbe
Il faut bien avouer qu'à part des remakes de la saga Zelda, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent ! D'ailleurs le prochain opus devrait-être l'un des dernier jeu de la console. La mission de Paper Mario : Color Splash est donc loin d'être aisé puisqu'il doit faire patienter les joueurs durant une certaine période. Cette fois-ci, le célèbre bout de papier doit faire face à un problème de taille ! En effet, celui-ci a reçu un courrier pour le moins inquiétant : un Toad ayant perdu toute sa peinture ! Bien évidemment, le mauvais coup est signé Bowser qui a décidé une nouvelle fois de jouer un mauvais tour à son plus vieil ennemi ! Seul indice pouvant nous mener à lui : le timbre postale de Port Barbouille. Il n'en fallait pas plus pour Mario qui décide aussitôt de s'y rendre. Heureusement, celui-ci peut compter sur la princesse Peach ainsi qu'un Toad pour l'accompagner dans sa nouvelle aventure. C'est en arrivant là-bas que l'on se rend compte que la grosse tortue à pointe à semé un véritable chaos. En plus de tâches de peintures blanches un peu partout sur le décor, de nombreux personnages ayant perdus leurs couleurs jonchent le sol. Ce n'est pas tout, les grandes étoiles de peintures ont été éparpillés un peu partout ce qui empêche la fontaine de peinture de la ville de fonctionner. A peine arrivé, Toad est attaqué par une bande de Maskass armés de pailles que l'on part secourir immédiatement. Il n'en fallait pas plus pour Peach de se faire kidnappé durant la bataille. Un scénario qui n'est clairement pas très recherché et sert finalement qu'à mettre en place le décor. On ne peut pas vraiment dire que ce soit la première fois pour Nintendo bien au contraire. Et ça, ce n'est bien sûr qu'un aperçu de ce qui vous sera proposé. Heureusement, la formule ne manque pas du tout d'humour, ce qui est loin de nous déplaire. Maintenant, soyons clair, le charme du titre ne vient clairement pas du scénario et cela ne vous empêchera pas d'apprécier ce titre plein d'humour.
Image
A vous de manier les cartes pour être le plus fort
Car oui, dès les premiers instant, il sera difficile de faire l'impasse sur la qualité graphique du titre. En plus de retrouver un univers que l'on connait et que l'on apprécie, il faut bien avouer que le passage à la nouvelle génération se fait ici à merveille. Les textures (parfois très détaillés pour paraitre réalistes) ainsi que les effets de lumières (pour les ombres portées par exemple) proposés proposent un rendu graphique de haute volée qui devrait très certainement plaire à tous les fans de la série ! D'autant plus que le tout est accompagné d'une bande-son très travaillée qui colle elle aussi au différent mondes à explorer. On remarque de nombreuses fois la présence d'anciennes musiques qui ont remixées pour être remise au goût du jour. Et là encore, la transition est excellente. Et côté gameplay ça donne quoi ? A ce niveau, nous retrouvons dès le début la marteau de Mario qui en plus de pouvoir donner de simples coups peut également faire des attaques "splash" (envoie de la peinture en plus de frapper). Ce qui vous servira entre autre à pouvoir par exemple remettre de la couleurs là où il y a des tâches blanches (ce qui rapporte des bonus) ou encore sauver des personnages ayant perdus leurs couleurs (là encore pour remporter un bonus). Cette peinture n'est pas illimité et pour la récolter il vous faudra frapper des éléments du décor (caisses, poubelles, bancs etc.). Attention, votre jauge de couleur comporte le bleu, le rouge et le jaune et il faudra parfois des couleurs précises pour pouvoir compléter une tâche blanche. Vous pourrez augmenter cette jauge en trouvant des marteaux (qui se gagnent généralement à la suite d'un combat) pour tomber moins souvent en rade ! Il en faudra plusieurs (et donc remplir une autre jauge) pour l'améliorer.
Image
Désastre les étoiles ont disparues !
Pour ce qui est des combats, il s'agit toujours de phases en tour par tour. Il s'agit cette fois-ci de cartes qui proposent bien évidemment des actions différentes. On retrouve des actions simples comme le coup de pied sauté, le marteau, fleurs (rouge et bleu), champignons mais aussi d'autres plus poussés comme par exemple envoyer des Maskass ou des Koopas qui se battent pour vous. A savoir qu'il y a également des versions dîtes "miteux" des coups de pieds ou des marteaux qui infligent moins de dégâts. Ce n'est pas tout, car l'on retrouve des cartes plus fortes comme le coup de marteau x3 ! Détail important, car c'est d'ailleurs l'un des seul atout du gamepad dans le titre : peindre sa carte en appuyant longuement dessus. Loin d'être révolutionnaire, il est même embattent de devoir confirmer plusieurs fois que c'est bien cette carte que l'on veut garder (à la manière d'une vérification de sécurité Windows). Hormis ce défaut de lourdeur, l'aspect stratégique est assez sympa. Pour obtenir de nouvelles cartes, vous pourrez en obtenir en affrontant des ennemis mais aussi chez le marchand de cartes en échange de pièces. Petite précision, si au début il n'est possible de faire qu'une attaque par tour, vous pourrez ensuite grâce à de nouveaux emplacements jouer plusieurs cartes en même temps. Passons maintenant à la seule autre fonctionnalité de la Mablette : le découpage. Comme son nom l'indique, il vous sera possible de faire apparaitre une autre voie dans certains cas. Après avoir appuyé sur Y, vous aurez comme mission de devoir suivre les lignes de découpage sur l'écran tactile tout en sachant qu'il n'est pas possible de se tromper (vous ne pourrez donc pas vous amuser à vouloir couper le reste de l'environnement). Au final, si la progression est parfois un peu lente et l'histoire à la ramasse, le gameplay et les graphismes ainsi que l'univers nous laisses plaisir à apprécier les 30 heures proposées !

Notes

Gameplay

14 / 20
Commençons d'abord par le marteau "splash" qui est une très bonne idée, notamment le système de peinture, tâches blanches etc. Le système de carte est assez bien pensé et apporte un côté stratégique mais souffre derrière du système avec le gamepad qui demande plusieurs fois la vérification d'une carte. Et pour finir le découpage qui n'apporte pas grand chose en plus de n'avoir aucune difficulté.

Graphismes

18 / 20
Loin d'être un jeu en carton, ce nouvel opus nous propose un rendu vraiment très joli qui plaira obligatoirement à tous les fans du genre. En effet, à tous les niveaux c'est une véritable réussite.

Bande son

18 / 20
Là encore le titre nous montre son talent artistique avec des musiques qui collent à merveille aux différents environnement proposés.

Scénario

10 / 20
Même si ce n'est pas la première fois que la simplicité est mise en avant dans un titre Nintendo car l’intérêt ne réside pas là, on aurait tout de même aimé quelque chose de plus poussé ! Cela aurait pu aider dans le problème de rythme du titre.

Durée de vie

15 / 20
Le titre dure une trentaine d'heure ce qui est très appréciable. Dommage en revanche que l'aventure souffre de lenteurs par moments et qu'il n'y ai pas de mode multi !

Conclusion

14 / 20
Si Paper Mario : Color Splash n'est pas le titre révélation, il n'en est pas moins un titre très agréable à regarder mais aussi à jouer. Même si le scénario et le rythme ne jouent pas en sa faveur (surtout lors des attaques), il serait difficile de ne pas tomber sous le charme de cette aventure en papier.

Ecrit par SpaceMonkey le 07/10/2016 à 00h00

Avatar Pery Teddy teddy.pery@gamikaze.com Biographie : Étant un amateur de culture (livres, films mais surtout de jeux vidéo) depuis mon enfance, j'essaie de partager ma passion pour l'univers vidéoludique à travers Gamikaze (et ouai, c'est moi le webmaster). étant ouvert à la plupart des genres, j'ai quand même une grosse préférence pour les jeux d'actions : FPS, TPS, aventures etc.

Les commentaires des joueurs

Poster un commentaire